GASPILLAGE : Priorités au bling bling

09/02/2021

La construction d'un colisée romain dans la cour du Palais royal d'Antananarivo fait aussi partie des caprices présidentiels budgétivores. D'autant que le chantier s'est déroulé en catimini, en plein confinement lié à la crise sanitaire. Même l'ancien président Ratsiraka, pourtant proche de Rajoelina a vivement critiqué cette initiative unilatérale et unanimement condamnée par les hauts dignitaires du pays, tels que l'ancien juge international Pr Ranjeva Raymond, le Général Ramakavelo Désiré ou encore le Dr Ndriana Rabarioelina.

Le jour de sa prestation de serment au stade de Mahamasina, Rajoelina a exhibé pour la première fois, sa nouvelle limousine : une Cadillac Escalade flambant neuve ! Le prix de cette voiture équivaut à deux siècles et demie de salaire pour un travailleur malgache. Sa mégalomanie maladive n'a pas de limite, ni financièrement, ni moralement.

Les réceptions organisées en marge des réunions des sessions parlementaires, en pleine période de famine, constituent aussi des scandales liés au gaspillage de l'argent public par le régime Rajoelina.

Pour financer ses caprices, Rajoelina ne se fixe pas des limites, sachant que ses dépenses qui se chiffrent à des centaines de millions d'euros sont inscrites dans les lois de finances, votées par l'Assemblée nationale acquise à sa cause. Cliquez sur le lien suivant pour lire l'article du journal Le Monde, intitulé "C'est une porte ouverte à la corruption".