TUERIE DU 7 FÉVRIER : A qui a profité le crime ?

04/02/2021

La Cour pénale internationale (CPI) de La Haye s'est prononcée le 14 Décembre 2020 en faveur de Marc Ravalomanana. L'accusation de "crime contre l'Humanité" portée par le camp Rajoelina ne tient pas la route. Mais la question essentielle, c'est : à qui a profité ce crime ? La réponse : à Rajoelina qui est devenu ensuite Président de la Haute Autorité de la Transition pendant près de 5 ans. 

En tout cas les partisans de Rajoelina qui ont planifié ce tragique événement ont clairement déclaré : "Il faut une accusation !" Et ils sont passés à l'acte en envoyant les manifestants sur la zone rouge du Palais d'Ambohitsorohitra. Les vidéos et plusieurs investigations publiées sur la toile montrent par ailleurs que des tireurs étaient postés en embuscade au niveau des bâtiments du Ministère des Finances pour tirer sur la population. Les analyses balistiques ont permis de savoir que les armes utilisées pour le massacre étaient des UZI israéliens. Les gardes présidentielles postées au palais ne portent que des kalachnikovs.